Bookmark and Share

JPII's 1st Pilgrimage to the Côte d'Ivoire

10th - 12th May 1980

Blessed Pope John Paul II was a pilgrim to the Côte-d'Ivoire for the first time in 1980. The Ivory Coast was his last stop on his 5th apostolic voyage which had taken him to Zaire (now Congo DRC), Congo, Kenya, Ghana & Upper Volta (now Burkina Faso). Pape Jean Paul II returned twice to the Ivory Coast: in 1985 & 1990.

JPII was welcomed to Abidjan, where he met with the President before celebrating Mass. On Sunday 11 May, after praying the Regina Caeli, the Pope attended the inauguration of the Cathedral of Abidjan. He then spoke with the Religious and lay people gathered in Abidjan before meeting with the Bishops & then those working & studying at the Catholic Institute of West Africa, CIWA. The day ended with Mass celebrated with the students. On the Monday, Blessed John Paul II visited the Lepers Hospital in Adzopé before bidding farewell to Africa from Abidjan.

Pape Jean-Paul II - Regina Caeli à Abidjan
VI Dimanche de Pâques, 11 mai 1980 - in French, Italian, Portuguese & Spanish

"Chers Frères et Sœurs dans le Christ, qui m’entendez directement ou sur les ondes de la radio,
C’est l’heure d’honorer la Vierge Marie par la récitation du “Regina caeli!”. Je voudrais que cette louange mariale soit pour vous comme pour moi un merci très fervent à Celle que l’Eglise vénère depuis sa fondation comme la très sainte Mère du Christ Rédempteur, à Celle que l’Eglise - Corps Mystique de Jésus - considère aussi comme sa Mère.

Pendant dix jours, j’ai été le témoin émerveillé et souvent bouleversé de la vitalité des jeunes Eglises d’Afrique! La promesse du Christ: “Je serai avec vous jusqu’à la fin des siècles” est revenue sans cesse à mon esprit au cours de mes visites pastorales!

J’invite toute l’Eglise, et particulièrement les Eglises de vieille chrétienté, à regarder leurs jeunes Eglises-sœurs avec estime et confiance, dans un dialogue fructueux. La faim de la Parole de Dieu, la spontanéité de la prière, du sens religieux, la joie et la fierté d’appartenir à l’Eglise, l’accueil hospitalier, le sens de responsabilité des évêques et des prêtres, la générosité des religieuses, l’ardeur apostolique des catéchistes, la solidarité des communautés chrétiennes, l’entraide fraternelle, courageuse et désintéréssée que continuent d’apporter prêtres, religieuses et laïcs venus d’autres Eglises, et bien d’autres signes encourageants, nous invitent à rendre grâce à Dieu et peuvent stimuler notre zèle, notre foi, notre charité. Ces Eglises ont été branchées sur l’Eglise universelle par des pionniers missionnaires animés d’une grande foi; elles donnent maintenant leurs propres fruits, qui ont la sauveur de l’Afrique et l’authenticité du christianisme; et elles font bénéficier les autres de leur témoignage. Elles ont aussi besoin d’une entraide fraternelle pour faire face à leurs immenses besoins humains et spirituels. Puissent ces échanges se poursuivre dans l’esprit de communion qui caractérise l’Eglise.

Dans la joie pascale, contemplons la Vierge Marie auprès de son Fils glorifié, et prions-la les uns pour les autres.

Qu’elle veille sur ces Èglises que nous lui confions! Qu’elle leur obtienne sans cesse les lumières et la force de l’Esprit Saint!"